October 28, 2004

Les drôles de jeux de la société N.


Mandryka, Le concombre masqué, http://www.leconcombre.com

Voici une histoire qui montre que l'on n'a pas progressé sur le chemin de la libre citation des marques sur le web. Il y a quelques années, les animateurs du site crackerjap.com avaient reçu un e-mail des avocats de la société N., un géant de la console et du jeu. Les avocats leur ordonnaient de cesser immédiatement d’utiliser le terme Pokemon dans les meta-tags de leurs pages web. Par ironie, les webmasters avaient créé une page racontant leur histoire dont l'URL était crackerjap.com/html/nentindo.shtml. S'il y avait un meta-tag Pokemon, c'est simplement parce qu'ils tenaient un journal en ligne, dans lequel ils s'en prenaient alors au film du même nom qui venait de sortir. Dès lors il n'y avait pas de malice de leur part à insérer un méta-tag pour désigner de quoi parlait leur contenu... La citation de marques est licite ! [Toute l'histoire sur Wired]
Il semble que les choses n'ont pas changé depuis 2001. La société N., toujours armé du même cabinet d'avocats, vient d'envoyer un message (repéré via Boing Boing] au site suicidegirls.com, parce que l'une de ses modèles se décrit comme aimant Zelda et Metroid. Et la société N., ça l'énerve, elle dit que que Zelda et Metroid sont des marques rien qu'à elles ! [Zut, je viens de les écrire par deux fois, ce post devra peut-être disparaître à réception d'une assignation en justice].
Je le répète, la citation de marque est licite. Mais qui irait en justice pour faire reconnaître ce droit ? La pente est savonneuse... En attendant, ce serait amusant que tout le monde se mette à désigner la société N. par N, et ses jeux par Z, P ou M. Le perdant ne serait pas celui qu'on croit...

No comments: