May 02, 2007

Un nom de domaine identique à une clef de décryptage est-il illégal ?

Digg est une société "web 2.0" qui connaît un certain succès. Sur son site, les membres font partager les billets de blog qui leur paraissent intéressants. Plus la communauté des lecteurs vote pour un billet, et plus celui-ci figurera en bonne position. Le billet en question bénéficie ainsi d'un large lectorat.
Il y a peu, un blogueur a révélé la clef de 32 caractères permettant de "casser" l'encryptage des DVD haute définition. Immédiatement, son billet a reçu les suffrages des utilisateurs de Digg... et presque aussi immédiatement, la société Digg a reçu notification de supprimer toute référence à ce billet. Ce qu'elle a fait, en même temps qu'elle a supprimé le compte du "rapporteur".

Mais une lettre de notification ne peut empêcher une information de circuler ! La même clef a été republiée, par d'autres blogueurs... et de nouveau sur Digg ! Sur YouTube, on trouve un vidéo-clip d'une chanson dont les paroles sont... les caractères de la clef. Il semble aussi qu'il y ait des t-shirts dont les motifs reprennent ces caractères. Enfin, un nom de domaine 09-f9-.....-9d-74-e3-.....-41-56-c5-.....-88-c0.com a été enregistré !

Ce qui fournit un nouveau cas d'école : un nom de domaine identique à une clef de décryptage est-il illégal ? (pour la résolution du cas, vous considérerez que le nom n'est pas exploité).

[MISE A JOUR] Le fondateur de Digg annonce sur son blog qu'il choisit de se plier à la volonté de la communauté plutôt qu'à celle du titulaire des droits, dans un billet comportant lui-même le numéro de la clef


[MISE A JOUR - 5 mai] Il est fort justement souligné que là où la "réplication" de ce code sur des pages web peut être sujet à destruction ou retrait suite à notification, l'enregistrement sous forme d'un nom de domaine est le moyen le plus efficace pour propager une information, tout nom de domaine étant copié dans les serveurs racines et les serveurs DNS. "If you want to spread a secret, domain names are the way to do it. ... Domain names can never die, they can never be deleted, and there will always be a record of them. Domain Tasters will bring any domain name back from an inactive sleep if they ever getted turned off. No one can kill a good domain. We live in a digital age where domain names are very powerful and live forever." (via Franck Schilling)

2 comments:

Stéphane Bortzmeyer said...

On trouve ce nombre dans plein d'endroits, tous plus originaux les uns que les autres :

- en phonétique : http://www.perrier.eu.org/weblog/2007/05/03#number

- comme nom d'un programme pour le système d'exploitation Debian : http://bugs.debian.org/422137

cedric manara said...

Et aussi des fortune cookies !