May 18, 2004

Interview du directeur de l'A.F.N.I.C.

Selon J.-Y. Babonneau, interviewé par Domaines.info, "les enregistrements dans le seul but du cybersquatting et de la revente ne sont plus majoritaires, les abus ayant été largement sanctionnés par la jurisprudence. C'est d'ailleurs partant de ce constat de maturité de l'Internet que l'AFNIC a décidé d'assouplir ses conditions d'enregistrement". S'il y a vraiment eu fléchissement des enregistrements frauduleux, celui-ci concerne-t-il le domaine ".fr" ou l'ensemble ? Il est possible de douter de ce point de vue - d'autant plus que le nombre de noms de domaine a lui-même chuté.

1 comment:

cedric manara said...

Voir aussi les propos de M. Babonneau rapportés par 01net, qui dit notamment : "lorsqu'un demandeur choisit un nom, il sait qu'il sera identifié et qu'il s'expose, en cas d'abus, à la juridiction française : cela le responsabilise. La maturité des internautes français et notre capacité - éprouvée- d'identification nous ont permis d'assouplir sereinement l'enregistrement du .fr".